Veullez patientez...

Les actus

La Tropicale 2018-01-14 15:27:13

LA SAISON CYCLISTE 2018 DEBUTE AU GABON !

La Tropicale Amissa Bongo va ouvrir demain lundi la saison cycliste internationale, toute compétition et tout continent confondu. Tous les projecteurs seront donc tournés sur le Gabon où les premiers coups de pédales seront données à Kango, direction Lambaréné le chef-lieu provincial du Moyen-Ogooué. Cette première étape permettra déjà de jauger les forces en présence entre les professionnels européens qui vont débuter ici leur saison et les coureurs africains des neuf sélections nationales qui ont poursuivi leur saison 2017 plus longtemps pour justement être prêt pour cette confrontation importante pour le cyclisme africain, surnommé par les coureurs eux-mêmes comme l’équivalent en Afrique du Tour de France.

La notoriété de l’épreuve gabonaise n’est plus à démontrer, depuis 2006 elle a accueilli des jeunes espoirs devenus depuis de grands champions comme l’Irlandais Dan Martin ou les Français Pierre Rolland ou Nacer Bouhanni qui ont gagné sur la Tropicale la première victoire professionnelle de leur carrière. Elle a accueilli également des coureurs qui ont brillé sur les plus grandes courses mondiales comme le Tour de France ou Paris-Roubaix, Thomas Voeckler, Linus Gerdemann porteurs du maillot jaune, Frédéric Guesdon héros des pavés du Nord de la France. 

La Tropicale Amissa Bongo a aussi permis l’éclosion de talents africains comme les Erythréens Daniel Teklehaimanot et Natnael Berhane qui se sont imposés pour la première fois face aux professionnels européens sur les routes du Gabon avant de poursuivre ensuite leur carrière en Afrique du Sud dans l’équipe du World Tour, Dimension Data. La Tropicale a provoqué de nombreuses vocations, elle a ainsi été le premier terrain de quarante jeunes coureurs africains qui sont passés ensuite dans les grandes équipes professionnelles, dont seize dans une équipe du World Tour.

La 13e édition qui débute ce lundi ne manquera pas de s’inscrire dans cette lignée. Les sept étapes qui traverseront jusqu’à dimanche prochain quatre provinces du pays du sud au nord, avec également une incursion au Cameroun voisin à Ambam permettront d’évaluer les progrès des cyclistes africains venus de neuf pays différents, parmi lesquels les grandes nations continentales de cyclisme comme l’Erythrée, le Maroc ou le Rwanda qui rêvent toutes d’accrocher de nouveau, les plus beaux succès sur les routes de la forêt tropicale. 

Les Erythréens Tesfom Okubamariam (2e de la Tropicale 2017) et Meron Abraham (vainqueur au sprint de la dernière étape en 2017 à Libreville) seront surveillés tout comme le Rwandais Joseph Areruya vainqueur du Tour du Rwanda en novembre dernier mais aussi d’une étape du Tour d’Italie U23 en 2017 ou encore le Marocain Salaheddine Mraouni 4e de la dernière édition de la Tropicale.

Mais pour arriver à leurs fins, les coureurs africains devront tenter de surprendre les professionnels français de Direct Energie vainqueur 7 fois de la Tropicale parmi lesquels le vainqueur sortant Yohan Gène et le redoutable sprinter Adrien Petit, mais aussi des jeunes espoirs italiens de l’équipe Wilier-Triestina emmenée par des coureurs qui ont déjà brillé sur les grandes classiques réservées aux jeunes en Italie. Il y aura là aussi l’ancien maillot jaune du Tour de France en 2009, l’Italien Rinaldo Nocentini qui va découvrir les routes africaines sous les couleurs portugaises du Sporting Club de Tavira, tout comme Brenton Jones et Edvaldas Siskevicius l’Australien et le Lituanien de Delko-Marseille Provence-KTM.


Posts récents
Voir tout