Veullez patientez...

Les actus

La Tropicale 2017-10-17 06:58:43

LA 10EME ÉDITION SOUS LES PROJECTEURS

La Tropicale Amissa Bongo qui débute le 16 février prochain fête cette année sa 10e édition, l’âge de raison. Créée en 2006, elle est devenue l’un des événements majeurs du sport africain mais aussi un moteur de développement et de promotion du cyclisme en Afrique car elle permet de réunir les coureurs professionnels de premier rang et les équipes nationales africaines les plus en vue. Cette confrontation a provoqué depuis 2006 de véritables vocations parmi les jeunes africains grâce à leurs confrontations avec des coureurs expérimentés habitués aux joutes du Tour de France. Des coureurs comme Louis Meintjes (Afrique du Sud), Daniel Teklahaimanot (Erythrée), Natnael Berhane (Erythrée), Adrien Niyonshuti (Rwanda) ou Songezo Jim (Afrique du Sud) aujourd'hui professionnels chez MTN-Qhubeka s'y sont révélés.


La Tropicale Amissa Bongo, l’épreuve africaine la mieux classée au calendrier de l’Union Cycliste Internationale, est reconnue à travers toute la planète grâce à la diffusion quotidienne des images télévisuelles sur les plus grands réseaux mondiaux et à la couverture médiatique des plus grands médias spécialisés. La Tropicale attire le monde entier depuis 2006 avec près de 50 nationalités différentes représentées en dix éditions! Les plus grands champions de l'histoire du cyclisme viennent également sur la Tropicale se rendre compte de la vitalité du cyclisme africain, le quintuple vainqueur du Tour de France Bernard Hinault mais aussi Richard Virenque ou Laurent Jalabert.


Plusieurs coureurs qui ont remporté les plus grandes courses du calendrier mondial ont d’ailleurs participé à la Tropicale Amissa Bongo. Des héros du Tour de France (Thomas Voeckler, Pierre Rolland, Sylvain Chavanel, Linus Gerdemann, Luis Leon Sanchez), du Tour d’Italie (Nacer Bouhanni), du Tour d’Espagne (David Moncoutié), de Paris-Roubaix (Frédéric Guesdon) ou de Liège-Bastogne-Liège (Dan Martin) sont déjà passés par le Gabon.
La première victoire africaine au classement final en 2014, grâce à l’Erythréen Natnael Berhane ainsi que les deux succès d’étapes avec le Rwandais Bonaventure Uwizeyimana à Kango et l’Erythréen Frekalsi Debesay à Mouila sont la preuve que les différences avec le niveau des professionnels s’estompent peu à peu.


Les parcours exigeants qui traversent les plus belles provinces du Gabon n’y sont pas étrangers. A l’occasion de cette 10e édition, les coureurs retrouvent ainsi le Haut-Ogooué avec des routes particulièrement vallonnées. Outre les villes étapes inédites  d’Onkondja et de Koulamoutou, les organisateurs ont apporté également une grande nouveauté pour cet anniversaire, avec un contre-la-montre par équipes en début de soirée le vendredi dans les rues de Port-Gentil qui avait accueilli chaleureusement la Tropicale pour la première fois en 2014.


La Tropicale Amissa Bongo 2015 a été dessinée dans un souci d’équilibre où les puncheurs et grimpeurs auront l’occasion de briller dès les premiers jours jusqu’à Lambaréné, avant de laisser la place aux rouleurs et aux sprinteurs avant le dernier week-end à Port-Gentil le samedi et surtout le dimanche pour l’apothéose finale dans les rues de la capitale Libreville où le record de l’étape la plus rapide depuis 2006 avait été atteint en 2014 avec une moyenne horaire de 46,8 km/h !

Posts récents
Voir tout