Veullez patientez...

2006

LA COURSE

Veikkanen d’entrée

Le Finlandais Jussi Veikkanen restera dans les annales comme le premier à avoir inscrit son nom au palmarès de la Tropicale. Cette édition est également la seule des six premières organisées au Gabon à avoir vu s’imposer un autre coureur qu’un Français. Cette première édition fut certes la plus courte de toutes mais montra d’entrée tout l’intérêt pour le cyclisme au Gabon. Même éloignés de leurs terrains de compétitions habituels, les professionnels se sont battus avec acharnement pour décrocher les victoires d’étapes revenues à deux coéquipiers de Veikkanen à la Française des Jeux, Guesdon et Jégou mais aussi au Belge Blanchy de l’équipe Jartazzi victorieux dans les rues de Libreville.

LA TETE D'AFFICHE

Damien Tekou prend date

Les coureurs professionnels n’avaient pas imaginé en venant courir la Tropicale qu’ils trouveraient en face d’eux une vraie concurrence africaine. C’était sans compter sur le jeune Damien Tekou âgé alors de 19 ans seulement. Positionné dès le prologue à la 9e place, ce solide rouleur a ensuite su gérer sa course comme un coureur expérimenté malgré son très jeune âge. Treizième au classement final, le Camerounais a obtenu deux prix, celui de meilleur africain et du meilleur jeune. Il ne pouvait pas mieux commencer sa carrière.

L'INSOLITE 

Virenque comme parrain

Cette première édition a l’honneur d’avoir comme parrain le célèbre Richard Virenque qui tenait à s’investir personnellement pour aider au lancement de l’épreuve. L’ancien meilleur grimpeur du Tour de France est venu au Gabon comme un ami mais aussi un  ambassadeur du cyclisme mondial, désireux de faire partager sa passion sur le continent africain. Richard Virenque va découvrir durant ces quelques jours passés au Gabon un engouement sans faille pour le cyclisme dans tout le pays.

LE FAIT MARQUANT 

Grande première au Gabon

C’est la première fois qu’une épreuve cycliste d’un tel standing est organisée en Afrique. L’Union Cycliste Internationale l’a d’ailleurs dotée de la plus haute catégorie qu’elle pouvait lui attribuer, c’est à dire la classe 1. Les organisateurs, Jean-Claude Hérault qui fut à la tête du Tour de France pendant de longues années, Philippe Crépel un ancien coureur et manager d’équipes, Benjamin Burlot spécialiste en marketing sportif et Odette Kingbo, ancienne sélectionnée olympique en athlétisme pour le Gabon, sont comblés. Cette première édition va bien au-delà de leurs espér
PRIX DE LA COMBATIVITE: Tall (Burkina Faso) 
MEILLEUR AFRICAIN : Tekou (Cameroun)
MEILLEUR GABONAIS : Moussavou 
MEILLEURE EQUIPE AFRICAINE: Equipe nationale d’Egypte 
MEILLEURE EQUIPE : Française des Jeux (France) 
MEILLEUR JEUNE AFRICAIN : L.Moukagni

CLASSEMENT PAR ETAPE

VOIR ETAPE 1 EN PDF

VOIR ETAPE 2 EN PDF

CLASSEMENT GENERAL

ances. La venue en Afrique des coureurs professionnels du continent européen trouvera même un large écho dans les semaines qui suivront la course, au point d’attirer par la suite de nombreuses équipes occidentales intéressées par cette nouvelle expérience. Les équipes nationales africaines ont là aussi une chance unique de côtoyer les champions dans le but d’apprendre encore plus à leurs côtés. 

LE PALMARES

CLASSEMENT PAR POINTS:  Blanchy (Jartazi) 
CLASSEMENT POINTS CHAUDS: Medyanikov (Capec)

CLASSEMENT NOM PRENOM EQUIPE TEMPS
1 VEIKKANEN Jussi Française des Jeux 8h30'42''
2 GUESDON Frédéric Française des Jeux à 14"
3 SOKOLOV Evgeny VC Marseille La Pomme à 18"
4 SABALIN Alexandre VC Marseille La Pomme à 01'01"
5 DETILLOUX Christophe Française des Jeux à 01'38"

VOIR CLASSEMENT GENERAL EN PDF

LES EQUIPES 

VOIR TOUS LES PARTICIPANTS EN PDF