2007

LA COURSE

La Française des Jeux connaît la musique

Comme pour la première édition en 2006, l’équipe de la Française des Jeux a parfaitement contrôlé les hostilités. En s’emparant du maillot de leader lors de la 3e étape grâce à Frédéric Guesdon, les coureurs de la Loterie nationale française ont su imposer leur loi en surveillant avant tout leurs compatriotes du Crédit Agricole très dangereux pour le classement général avec le jeune Pierre Rolland. Sébastien Hinault qui n’a aucun lien de parenté avec Bernard Hinault a su aussi saisir sa chance en remportant au sprint l’étape d’Oyem, celle où Frédéric Guesdon s’est justement emparé du maillot de leader.

LA TETE D'AFFICHE

Guesdonassume

Frédéric Guesdon n’est pas un spécialiste des courses par étapes, c’est un vrai coureur de courses d’un jour, c’est à dire les classiques. A son palmarès, on retrouve deux monuments Paris-Roubaix et Paris-Tours. Mais le Breton aime l’Afrique et le Gabon, il ne vient pas à la Tropicale pour faire de la figuration. Cette année, il le prouve en prenant son rôle de capitaine de route très au sérieux. Il a autour de lui une équipe de jeunes professionnels qu’il se doit de « driver ». C’est donc en patron qu’il montre la marche à suivre en prenant les commandes du classement général à Oyem pour faire ensuite travailler son équipe. En fin connaisseur, Frédéric Guesdon sait parfaitement que ces premières victoires en début d’année sont toujours synonymes d’une belle saison à venir.

L'INSOLITE 

Rolland avant l’heure

Quand il prend le départ de cette deuxième édition de la Tropicale le 17 janvier 2007, Pierre Rolland est à l’époque un jeune coureur qui sort des rangs amateurs. Il participe là à sa première course chez les professionnels avec une réputation de grand espoir du cyclisme français. Il n’est donc pas étonnant de le voir s’imposer dès la première étape à l’arrivée de Lambaréné sur un parcours final difficile. Le coureur du Crédit Agricole qui remportera en 2011 l’étape mythique de l’Alpe d’Huez sur le Tour de France n’a pas oublié que son premier succès chez les pros, il l’a décroché au Gabon.

LE FAIT MARQUANT 

Les Africains audacieux

Alors qu’on en est seulement à la deuxième édition de la Tropicale Amissa Bongo, on découvre au fil des étapes des coureurs africains très à l’aise face aux professionnels. C’est notamment lors de la dernière étape dans les rues de Libreville qu’on en a la confirmation avec les échappées des Camerounais Sadrack Teguimaha et Martinien Tega et des Marocains Mouhasina Lahsaini et Mohamed Erragragui repris juste avant la ligne d’arrivée. Mais pour cette deuxième édition on verra également la présence du Burkinabé Abdul Wahab Sawadogo à la 9e place du classement final ! Jamais un amateur africain n’est entré depuis dans le Top 10 final de la Tropicale.

LE PALMARES

CLASSEMENT PAR POINTS:  Hinault (Crédit Agricole)
CLASSEMENT POINTS CHAUDS: Teguimaha (Cameroun 
PRIX DE LA COMBATIVITE: N.Berhane (Europcar)
MEILLEUR JEUNE: Rolland (Crédit Agricole) 
MEILLEUR JEUNE AFRICAIN: Jelloul (Maroc)
MEILLEUR AFRICAIN : A.W. Sawadogo (Burkina Faso) 
MEILLEUR GABONAIS : Ibinga
MEILLEURE EQUIPE :Crédit Agricole (France) 
MEILLEURE EQUIPE AFRICAINE: Equipe nationale d’Egypte

CLASSEMENT PAR ETAPE

VOIR ETAPE 1 EN PDF

VOIR ETAPE 2 EN PDF

VOIR ETAPE 3 EN PDF

VOIR ETAPE 4 EN PDF

VOIR ETAPE 5 EN PDF

CLASSEMENT GENERAL

CLASSEMENT NOM PRENOM EQUIPE TEMPS
1 GUESDON Frédéric FRANCAISE DES JEUX 13h22'14''
2 ROLLAND Pierre CREDIT AGRICOLE à 2"
3 VEIKKANEN Jussy FRANCAISE DES JEUX à 1'24"
4 DRESSLER Frank TEAM DIFFERDANGE à 1'27"
5 MARINO Jean-Marc CREDIT AGRICOLE à 1'46"

VOIR CLASSEMENT GENERAL EN PDF

LES EQUIPES 

VOIR TOUS LES PARTICIPANTS EN PDF