Veullez patientez...

2016

LA COURSE

Petit cumule

Adrien Petit a remporté le classement final grâce à sa performance dans le contre-la-montre du samedi, la veille de l’arrivée. Sur 4 kilomètres autour du Stade de l’Amitié, il a récupéré 11 secondes sur Andrea Palini, ce qui lui a suffi de se mettre à l’abri le lendemain lors de l’étape de clôture dans les rues de Libreville. Auparavant, il avait fait le plein de confiance en remportant deux étapes au sprint à Ndjolé et à Oyem. Sa victoire finale fut la preuve d’une grande régularité durant toute la semaine.

LA TETE D’AFFICHE

Hutarovich se rapproche du record

Déjà vainqueur d’une étape en 2009 et de trois en 2015, Yauheni Hutarovich a décroché un beau succès de prestige lors de la dernière étape à Libreville exactement comme l’an dernier. Le Biélorusse se retrouve du coup tout près du record du nombre de victoires d’étapes détenu par Yohann Gène, six fois lauréat. Il a promis de revenir en 2017 pour tenter d’inscrire son nom dans les annales de l’épreuve gabonaise. Le sprinteur de l’équipe Fortuneo-Concept Vital se plaît sur les routes gabonaises.

L’INSOLITE

Olano débute avec les panthères

L’ancien champion du monde Abraham Olano a découvert la Tropicale Amissa Bongo cette année à la tête de la sélection nationale du Gabon. Après un stage de cinq semaines chez lui en Espagne, il a fait de ce grande rendez-vous du cyclisme africain le point de passage pour le renouveau du cyclisme gabonais. Ses méthodes d’entraînement ont déjà porté leur fruit, les Panthères du Gabon ayant résisté plus par le passé aux allures très rapides chaque jour. On les a même vus dans des échappées le dernier jour, preuve qu’ils savent maintenant récupérer des efforts fournis dans la semaine et surtout les répéter chaque jour en souffrant moins.

LE FAIT MARQUANT

Okubamariam en jaune

Cette 10e édition aura été marquée par l’éclosion de Tesfom Okubamariam un nouveau champion venu de l’Erythrée dans la lignée des Daniel Teklehaimanot et Natnael Berhane. Si ses deux compatriotes avaient marqué l’histoire du cyclisme africain en étant les premiers à battre des professionnels sur une étape, Tesfom Okubamariam a écrit une nouvelle page en devenant le premier coureur africain amateur à s’emparer du maillot de leader de la Tropicale, lors de la 5e étape à Oyem. Il a gardé sa première place seulement une journée car il était battu le lendemain après le contre-la-montre mais il a donné rendez-vous pour l’avenir

LE PALMARES

VAINQUEUR FINAL : Adrien Petit (Direct Energie)
CLASSEMENT PAR POINTS : Andrea Palini (Skydive Dubaï) 
MEILLEUR GRIMPEUR : Aron Debretsion (Erythrée)
CLASSEMENT DES POINTS CHAUDS : Tesfom Okubamariam (Erythrée) 
CLASSEMENT DES JEUNES : Abderrahmane Bechlaghem (Algérie)
MEILLEUR AFRICAIN : Tesfom Okubamariam (Erythrée) 
CLASSEMENT DE LA COMBATIVITE : Joseph Areruya (Rwanda)
CLASSEMENT PAR EQUIPES : Direct Energie 
MEILLEUR GABONAIS : Glenn Morgan Moulengui