Veullez patientez...

2020

LA COURSE

LEVASSEUR POUR UNE PETITE SECONDE

Jordan Vasseur le coureur français originaire de Normandie a attendu les derniers kilomètres pour remporter le classement final de cette 15e édition de la Tropicale. Tout s’est joué dans le dernier sprint des points-chauds à 6 kilomètres de l’arrivée. C’est là qu’il a décroché les deux secondes de bonification qui lui ont permis de passer Natnael Tesfazion au classement général.
A 24 ans, il a remporté ainsi sa première course à étapes de catégorie 2.1 pour son retour cette année parmi les professionnels de Natura4Ever-Roubaix. Après un passage chez les amateurs du VC Rouen, il voulait prouver qu’il a encore sa place dans l’élite. Il a fait jouer ses talents de sprinteur pour arriver à ses fins, in-extremis, dans les rues de Libreville le dernier jour.

 

LA TETE D’AFFICHE

BERHANE, LE RETOUR

C’est sa victoire en 2011 lors de la dernière étape à Libreville qui avait lancé la carrière de l’Erythréen Natnael Berhane. Elle lui avait permis d’intégrer l’équipe Europcar de Jean-René Bernaudeau avant de gagner le classement final de la Tropicale en 2014.  Il avait alors franchi un nouveau cap en rejoignant l’équipe sud-africaine de première division Dimension Data avec qui il avait découvert le Tour de France en 2016.
Il est revenu cette année sur la Tropicale pour la première fois depuis 2014, cette fois avec l’équipe Cofidis. Il avait de grandes ambitions avant le départ mais il a dû revoir ses objectifs à la baisse face à la grande concurrence des coureurs africains mais aussi pour se fondre dans le jeu de son équipe au profit d’Emmanuel Morin 3e du classement général qu’il fallait aider.

 

L’INSOLITE

TESFAZION FAIT SENSATION

 A 20 ans seulement l’Erythréen Natnael Tesfazion a failli réaliser un exploit mémorable en devenant le plus jeune coureur africain à avoir gardé le plus longtemps le maillot jaune. Avec cinq jours aux commandes de la Tropicale il a rempli une grande part de sa tâche mais il lui a manqué une seconde pour ramener le maillot de leader chez lui en Erythrée. Battu par le Français Jordan Levasseur lors de l’ultime étape, il était évidemment déçu mais néanmoins satisfait du travail accompli. Jeune professionnel chez les Italiens de NTT Continental Cycling Team, il va servir de son expérience acquise sur les routes du Gabon cette année pour poursuivre sa progression.

 

LE FAIT MARQUANT

CINQ ETAPES POUR LES AFRICAINS

Jamais jusqu’à présent les cyclistes africains n’avaient pu décrocher plus de deux étapes sur une édition de la Tropicale, c’était en 2014 avec l’Erythrée et le Rwanda. Cette fois, c’est le continent africain dans son ensemble qui a brillé sur les routes du Gabon en ramenant cinq étapes ! L’Afrique de l’Est est évidemment représentée avec les Erythréens et leurs trois victoires étapes (Tesfazion et deux pour Girmay) mais aussi le Maghreb avec l’Algérie et la victoire de Youcef Reguigui et l’Afrique Centrale pour le Cameroun grâce à Clovis Kamzong. Pour l’Algérie et le Cameroun ce fut l’année des grandes premières car ces deux pays n’avaient gagné une étape au Gabon.

LE PALMARES

VAINQUEUR FINAL :  LEVASSEUR Jordan (France, Natura4Ever-Roubaix)

CLASSEMENT PAR POINTS : HAILU Biniam (Erythrée, Nippo-Delko Provence)

MEILLEUR GRIMPEUR : YEMANE Dawit (Equipe nationale d’Erythrée)

CLASSEMENT DES POINTS CHAUDS : LEVASSEUR Jordan (France, Natura4Ever-Roubaix)

CLASSEMENT DES JEUNES : TESFAZION Natnael (Equipe nationale d’Erythrée)

CLASSEMENT PAR EQUIPES : RWANDA

COMBATIVITE : ARERUYA Joseph (Equipe nationale du Rwanda)